dimanche 9 juin 2019

Gang de filles – Les montagnes russes d’Amy d’Alexandra Roy







publié par les éditeurs réunis




206 pages

4e de couverture 

À 13 ans, Amy Larose a déjà déménagé plus de fois que la plupart des gens dans toute leur vie. La rentrée scolaire qui s’amorce sera déterminante pour la timide blonde, cette fois confrontée à la jungle du secondaire.

 — Salut, je m’appelle Laurie, me dit une grande brune aux yeux verts, alors que je suis en train de prendre quelques effets personnels dans mon casier. J’adore ton sac à dos. Il est nouveau ?
Et vlan ! Mon premier vrai compliment depuis que j’ai quitté la maternelle, voire le ventre de ma mère. Il n’était pas trop tôt. 

— Eh bien… merci. Non, il date de quelques années. C’est ma mère qui me l’a acheté alors qu’elle était en voyage en Chine.

 — Si tu veux, viens dîner avec nous à la cafétéria ce midi. Je vais te présenter Magalie, ma meilleure amie. Tu vas voir, elle est super cool ! 

— Euh… moi ?

 — Oui, toi, qui d’autre ? 

— Je ne sais pas… Je n’ai pas l’habitude de me faire inviter à dîner. Encore moins le premier jour d’école. Je suis nouvelle ici. 

— Eh bien, bienvenue. Tu vas voir, tu vas adorer la gang. 

Alexandra Roy propose une série irrésistible, dont le premier tome relate comment une jeune élève un peu différente arrive, grâce à sa gang de filles, à faire face à la mesquinerie des autres.

Mon avis 

Une aventure d’une adolescence de 13 ans qui a un prénom semblable au mien et qui se déroule au secondaire! J'ai succombé à la tentation en un temps record. J’ai été surprise d’apprendre que ce roman portait aussi sur l’intimidation même si souvent cela vient de pair quand une nouvelle élève arrive dans un établissement scolaire. 

J’ai dû poser le livre à quelques reprises pendant que je lisais les chapitres où Amy se faisait intimider ou qu’elle racontait des épisodes où Justin la traitait de tronçonneuse à son ancienne école. Autant je me suis attachée à Amy dès les premières pages, autant cela m’a pris du temps avant d’apprécier Justin. Je m’attendais à ce qu’il joue un tour à la nouvelle élève pendant tout le roman, mais il m’a réservé une surprise. 

Quant à la fille aux cheveux rouges, elle est la raison pourquoi j’ai dû m'arrêter pour respirer. J’avais un mauvais pressentiment dès mon arrivée, mais mon opinion sur elle demeure inchangée malgré sa lettre d'excuse. Cependant, je me suis revenue revivre la même scène quand j’ai reçu une lettre semblable et cela m’a fait réaliser que le temps arrange vraiment les choses.  

J’ai adoré que Laurie pousse Amy a se confier à la direction. Je sais que c’est un pas difficile à franchir. Comme Amy, je me trouvais des excuses pour garder ce qui se passait pour moi, alors que sans aide c’est impossible de traverser cette épreuve. Ce livre a une place spéciale dans mon cœur et je compte bien le laisser dans ma bibliothèque jusqu’au moment où je vais pouvoir le lire à mes enfants. La suite se retrouve dans ma PAL et je vais assurément me procurer le tome 3 dès sa sortie. C’est la série par excellence à offrir à une adolescente qui cherche sa propre identité.


dimanche 2 juin 2019

La vie (toujours très) compliquée des deux Olivier de Catherine Girard-Audet



publié par les éditions Les malins


356 pages

4e de couverture

Mon nom est Félix Olivier et j’ai 18 ans. Pour célébrer la fin de mon cégep et mon arrivée imminente à l’université, j’ai décidé de partir quatre jours entre gars à New York avec mon meilleur ami Zack. Ça, c’était jusqu’à ce que ma petite soeur Léa vienne bousculer nos plans en s’invitant dans notre périple avec sa copine Jeanne. En plus des...

Mon nom est Félix Olivier et j’ai 18 ans. Pour célébrer la fin de mon cégep et mon arrivée imminente à l’université, j’ai décidé de partir quatre jours entre gars à New York avec mon meilleur ami Zack. Ça, c’était jusqu’à ce que ma petite soeur Léa vienne bousculer nos plans en s’invitant dans notre périple avec sa copine Jeanne. En plus des douaniers suspicieux et d’un chauffeur de bus excédé, je dois aussi gérer les goûts bizarroïdes de mon ami, les prises de conscience existentielles de ma soeur, le mystérieux gars qui torture le coeur de sa best et les petits bobos des deux princesses royales! Une chose est certaine : l’aventure new-yorkaise des quatre irréductibles Québécois ne sombrera pas dans l’oubli! 

Mon nom est Léa Olivier et j’ai 16 ans. Pour célébrer la fin de mon secondaire et mon entrée au cégep, mes parents m’ont (légèrement) aidée à convaincre mon frère Félix de me joindre à lui et son copain excentrique pour découvrir New York. Heureusement, mon amie Jeanne m’accompagne pour m’aider à pallier mes connaissances douteuses de l’anglais, mon sens de l’orientation digne de celui d’un poisson rouge et mes débats philosophiques incohérents avec Zack. Avec l’essor de la militante environnementale et de la Wonder Woman en moi, je sais que je rentrerai à Montréal transformée, bien que toujours aussi unilingue! 


Mon avis

Je n'ai pas eu besoin d’avoir lu la série pour comprendre le dénouement de l’histoire. Par contre, elle contient un élément concernant les vies amoureuses des deux personnages. Je viens tout juste de revenir d’un voyage ou j’ai vécu des retards, alors j’ai pu finalement m’imaginer dans l’autobus avec Léa et Félix.

Je me suis procuré ce tome par curiosité, car j’avais déjà lu les aventures de Jeanne et de Maude et je voulais connaitre la raison de sa popularité. J’avais un coup de cœur pour Jeanne donc j’ai parcouru le bouquin en un temps record l’an dernier. Maintenant, je garde une place spéciale pour la timide Léa.

Des souvenirs de mon voyage à New York City me sont revenus en tête, même si les tours du World Trade n’étaient pas reconstruites. J’ai bien aimé suivre leurs péripéties et les gaffes de Jeanne et de Zack (ou Zackarie-Ovila). L’aventure de Zack m’a confirmé que j’ai bien fait de ne pas manger de nourriture servie par les marchands ambulants.

Le meilleur passage est leur arrêt aux douanes à l’allée, je garde le suspense, mais j’ai ri pendant une bonne dizaine de pages. Je sais que des ennuis peuvent se produire en voyage, mais l’auteure a réussi à me surprendre au-delà de mes attentes.

C’est un livre qui réconforte et je le recommande à tous ceux et celles qui désirent se remonter le moral.




Gang de filles – Les montagnes russes d’Amy d’Alexandra Roy

publié par les éditeurs réunis 206 pages 4 e de couverture  À 13 ans, Amy Larose a déjà déménagé plus de fois que l...